Inscrivez-vous Nouvelles importantes sur l'immigration
Laissez-nous votre adresse e-mail pour recevoir les mises à jour et des informations provenant des bureaux Steele-Kaplan droit de l'immigration.
Souscrire!

Votre e-mail ne sera pas partagée avec des tiers et des envois conformes aux lois anti-spam.

Réfugiés & Asile

 

Les ressortissants étrangers La protection

Compass Immigration P.A., nous reconnaissons que beaucoup de gens viennent aux États-Unis cherchent un abri contre divers dangers dans leur pays d'origine. Une demande d'asile ou peut être très difficile en arrivant dans un nouveau pays.

Quel est le statut de réfugié ou l'asile

Le statut de réfugié ou l'asile peuvent être accordées aux personnes qui ont été persécutés ou ont peur d'être persécutés en raison de la race, religion, nationalité, et / ou l'appartenance à un groupe social ou de ses opinions politiques.

Dans les années récentes, le gouvernement des États-Unis ont reconnu que de nombreuses victimes de la violence familiale et ont également le droit d'asile.

Avez-vous échapper à votre pays d'origine? As-tu peur de retourner dans votre pays d'origine parce que vous serez en danger? Avez-vous peur de votre gouvernement, un groupe, ou même une personne en particulier? Si c'est le cas, Compass Immigration P.Un. peut être en mesure de vous aider. Il y a plusieurs façons une personne peut obtenir un statut légal en raison du danger de retourner dans leur pays d'origine. En fonction de votre situation, vous pourriez être admissible à demander une des options suivantes:

Où déposer

asylee

Si vous souhaitez faire une demande d'asile, vous pouvez le faire à l'intérieur des États-Unis ou quand vous arrivez à un poste frontalier.

Réfugié

Les réfugiés sont en général des personnes en dehors de leur pays qui ne peuvent pas ou ne veulent pas rentrer chez eux, et ne sont pas encore aux États-Unis. Le statut de réfugié est généralement accordée aux personnes qui sont des préoccupations humanitaires particulier aux États-Unis.

Demande d'asile discrimination positive

Une « application positive » vous permet de demander l'asile directement aux États-Unis SACI (USCIS). Après le dépôt d'asile directement auprès de l'USCIS, vous serez convoqué pour une entrevue.

Notez qu'il ya un délai d'un an pour appliquer. Cela signifie que généralement, vous devez appliquer moins d'un an d'arriver aux États-Unis.

toutefois, il y a certaines exceptions à la délai d'un an. Il peut y avoir des exceptions à la « délai d'un an » dans des circonstances particulières. Par exemple: si les conditions dans votre pays d'origine ont changé depuis que vous avez entré aux États-Unis, ou si votre situation personnelle ont changé et vous seriez un danger pour retourner dans votre pays d'origine.

en outre, vous pourriez être en mesure d'appliquer avec succès l'asile passé le délai d'un an si vous pouvez prouver que des circonstances exceptionnelles vous ont empêché de soumettre la demande dans un délai d'un an de votre arrivée. Dans ces cas, la demande doit être présentée dans un « délai raisonnable » compte tenu des circonstances.

Demande d'asile défensive

La deuxième façon de demander l'asile est pour les personnes qui sont dans une procédure de renvoi ou d'expulsion (Cour d'immigration). Cette méthode est appelée une « application défensive ». Dans cette situation, vous devez déposer votre demande d'asile à la fois la Cour de l'immigration et USCIS. Finalement, vous serez convoqué à une audience individuelle devant un juge à la Cour d'immigration. Ce processus est similaire à un procès.

Dans certains cas, une demande d'asile positive peut devenir une application défensive. Cela se produit lorsqu'une personne qui n'est pas dans la procédure de renvoi présente sa demande initiale d'asile au bureau local de l'USCIS et subit une interview qui se traduit par une demande refusée. Si vous êtes quand USCIS nie sans papiers votre cas, ils vous référer à la cour d'immigration et vous pouvez être placé dans une procédure de renvoi. À ce point, vous pouvez soumettre à nouveau votre demande d'asile à la Cour d'immigration.

un asilé ou un réfugié peut devenir un résident permanent légal?

Oui! Si vous voient accorder l'asile ou le statut de réfugié, vous pouvez demander la résidence permanente (une carte verte) un an après que vous devenez un asylee ou un an après que vous entrez aux États-Unis en tant que réfugié.

toutefois, il y a des limites annuelles quant à combien de personnes peuvent obtenir la résidence permanente légale (une carte verte) chaque année. Ces limites peuvent entraîner des retards lors de la demande de votre carte verte.

Travailler comme un asilé ou du statut de réfugié

asylee

Oui, vous finirez par être en mesure de travailler. toutefois, en tant que demandeur asylee, vous ne pouvez pas demander l'autorisation de travailler (autorisation d'emploi) en même temps vous demande d'asile. Vous pouvez demander une autorisation d'emploi une fois:

  • 150 jours se sont écoulés depuis que vous avez déposé votre demande d'asile complète, à l'exclusion des retards causés par vous (comme une demande de reporter votre entrevue) ET
  • Aucune décision n'a été prise concernant votre demande

Réfugié

Si vous le droit d'asile vous pouvez travailler immédiatement. Certains asilés choisissent d'obtenir les documents d'autorisation d'emploi (EAD) à des fins de commodité ou d'identification, mais un EAD n'est pas nécessaire de travailler si vous êtes un asylee.

En tant que réfugié, vous pouvez travailler immédiatement après votre arrivée aux Etats-Unis. Lorsque vous êtes admis aux États-Unis, vous recevrez un formulaire I-94 contenant un tampon d'admission de réfugiés. Pendant que vous attendez de votre autorisation d'emploi, vous pouvez présenter votre formulaire I-94, Enregistrement Arrivée Départ-, à votre employeur comme preuve de votre autorisation de travailler aux États-Unis.

Membres de la famille

asylee

Si vous le droit d'asile, vous pouvez demander d'apporter votre conjoint et les enfants aux États-Unis. Pour inclure votre enfant dans votre demande, l'enfant doit être sous 21 et célibataire. Vous pouvez inclure un conjoint de même sexe dans votre demande, à condition que vous et votre conjoint êtes légalement marié.

Vous devez déposer la pétition pour les membres de la famille dans les deux ans d'être accordé l'asile à moins que des raisons humanitaires d'excuser ce délai.

Réfugié

Votre cas inclure votre conjoint, enfant (célibataires et sous 21 ans), et dans certaines circonstances limitées, d'autres membres de la famille comme vos parents. Vous pouvez inclure un conjoint de même sexe dans votre demande, à condition que vous et votre conjoint êtes légalement marié.

Si vous êtes déjà aux États-Unis en tant que réfugié, vous pouvez demander d'apporter vos conjoint et les enfants célibataires de moins 21. Vous devez déposer dans les deux ans suivant votre arrivée aux États-Unis, sauf raisons humanitaires d'excuser ce délai.

La suspension d'expulsion

La suspension d'expulsion, ou « retenue à la source,» Est un avantage en matière d'immigration qui interdit le gouvernement des États-Unis de retourner un immigrant dans leur pays d'origine si leur vie ou leur liberté seraient menacées en raison de leur religion, course, nationalité, opinion politique, ou l'appartenance à un certain groupe social. Les avantages accordés à un demandeur de retenue à la source sont moins que ceux accordés à un bénéficiaire d'asile ou de réfugié parce que les demandeurs retenues à la source ne sont pas admissibles à devenir des résidents permanents légaux et leur statut peuvent plus facilement être révoqués.

toutefois, il est une option importante pour les personnes qui sont interdites de recevoir le statut d'asile pour des raisons telles que la condamnation d'un crime grave, manque la date limite de dépôt d'un an pour les demandes d'asile, ou ne pas être admissible à une exceptions énumérées.

Contrairement à l'asile, retenue à la source de l'enlèvement ne peut être accordée par un juge de l'immigration, il est donc uniquement disponible en tant qu'application défense devant le tribunal de l'immigration. Retenue diffère également de l'asile en ce que la norme juridique est plus difficile à satisfaire. Bien que l'asile exige que le demandeur de prouver qu'ils ont une « crainte fondée de persécution », une suspension d'expulsion exige que la personne de démontrer qu'il serait « plus probable qu'improbable » qu'ils feront face à la persécution en cas de retour dans leur pays d'origine.

Une fois accordée, retenue à la source ne peut être résilié si peut établir à un juge de l'immigration qu'ils ne sont plus susceptibles d'être torturé le cas d'un individu est rouvert et les avocats du gouvernement en cas de retour au pays d'origine.

La protection de la Convention contre la torture (UNCAT)

La protection de la Convention contre la torture (CHAT) est un avantage qui découle de l'Organisation des Nations Unies que les deux interdit aux gouvernements d'avoir torturé leurs citoyens et interdit aux gouvernements d'expulser des personnes vers des pays où la personne expulsée plus probable qu'improbable être soumis à la torture.

CAT est utilisé en dernier recours pour les personnes qui seraient susceptibles soumis à la torture, mais qui ne sont pas admissibles à l'enlèvement de retenue à la source parce qu'ils ont été impliqués dans la persécution des autres dans le passé ou avoir d'autres condamnations pénales graves qui leur barrent d'asile ou retenue à la source.

CAT est un statut d'immigration plus précaire, car il est plus facile de mettre fin à la source ou l'asile. Aussi, contrairement candidats à la retenue, personnes par le ministère de la Sécurité intérieure peut être détenu même après avoir été accordée CAT si elles sont considérées comme une menace pour la communauté.

CAT Admissibilité

Pour être admissible à report d'expulsion en vertu de la Convention contre la torture, une personne doit démontrer au juge de l'immigration qu'il est « plus probable qu'improbable » qu'ils seront torturés si elles retournent dans leur pays d'origine. Ils doivent également prouver que cette torture sera réalisée « par ou à l'instigation ou avec son consentement exprès ou tacite d'un agent public ou toute autre personne agissant à titre officiel ».